• Hier ist mein Herz " Ella Endlich"

    Accro aux bijoux, Liz Taylor contribua à mettre les savoir-faire des joailliers dans la lumière. Incapable de se séparer de ses merveilles sur les plateaux, elle se débrouilla souvent pour les introduire au générique de ses films (Hotel International, Boom, Noces de cendre…) : « Un des grands avantages de tourner Cléopâtre à Rome était (…) le délicieux magasin Bulgari. L’après-midi, je rendais souvent visite à Gianni Bulgari et nous nous racontions toutes sortes d’histoires », expliquait-elle à la sortie du film, en 1963. Ironique, Burton répliquait d’ailleurs que « le seul mot d’italien qu’Elizabeth connaisse est Bulgari

     

     

     

    Ce collier fait partie d'une parure en rubis et diamants, comprenant aussi un bracelet et des boucles d'oreilles, offerte par Mike Todd en 1957. Pour la petite histoire, Liz Taylor nageait dans sa piscine de Saint-Jean-Cap-Ferrat lorsque le producteur lui a donné ces bijoux. Pour le remercier, elle l'a jeté à l'eau, raconte Christie's.

     

     

    Prix de vente : 3,8 millions de dollars Estimation initiale : entre 200.000 et 300.000 dollars

     

     

    Elizabeth Taylor a reçu cette bague de la part de Richard Burton en guise de cadeau de Noël en 1968. Conçue par Van Cleef & Arpels, elle est sertie d'un imposant rubis et pèse 8,19 carats.

     

    Prix de vente : 4,2 millions de dollars Estimation initiale : entre 1 et 1,5 million de dollars

    Partager via Gmail

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique